(Vous n'êtes pas identifié)

Cochez, c'est gagné

Cases cochées, déductions gagnées

Avez-vous déjà complété et renvoyé votre déclaration d'impôts ? Non ? Alors n'oubliez pas de bien remplir les cases vous donnant droit à une déduction fiscale !

Le versement maximal autorisé dans le cadre de l'épargne-pension est de 940€, sur lequel vous pouvez récupérer jusqu'à 30%, soit 282€ maximum. Les conjoints et cohabitants légaux peuvent prétendre séparément à ce montant maximum, à condition qu'ils possèdent chacun leur propre compte d'épargne ou assurance-épargne.

L'épargne à long terme procure également un avantage fiscal de 30%. Le versement maximum autorisé est de 2.260€, soit un avantage maximal de 678€. Attention : l'avantage fiscal de l'épargne à long terme entre en concurrence avec la déduction des intérêts de votre crédit hypothécaire. Vous n'en profiterez donc pleinement que si votre crédit

Crèche, garderie, stages de vacances… Tous ces frais sont entièrement déductibles à condition que votre enfant n'ait pas encore 12 ans, que l'institution qui l'a pris en charge vous délivre une attestation et que l'enfant soit fiscalement à votre charge. Pour 2014, vous pouvez faire valoir maximum 11,20€ par jour de garde et par enfant. La réduction d'impôt s'élève à 45% de ces dépenses.

Vous avez droit à une réduction d'impôt de 30 % du montant payé pour les titres-services et chèques ALE (Agence Locale pour l'Emploi) achetés en 2014. Ce montant est limité à 1.400 euros maximum. L'organisme qui a émis les titres-services délivre une attestation avec les montants à déclarer. Il vous suffit de recopier le montant total (sans tenir compte de la limitation). Le calcul se fera automatiquement. A noter cependant : suite à la sixième réforme de l'état, ce seront les régions qui vont à l'avenir déterminer ces avantages fiscaux. Il peut donc y avoir un impact sur les dépenses visées à cette rubrique.

Les sommes que vous avez versées à des œuvres sociales ou caritatives donnent droit à une réduction d'impôts de 45%. Les montants versés doivent atteindre au moins 40€ par don et avoir fait l'objet d'une attestation délivrée par l'institution qui en a bénéficié.

La sixième réforme de l'état transfère cette compétence aux régions. Elles devront donc dorénavant déterminer les avantages fiscaux accordés. En attendant qu'une décision soit prise, la réglementation existante continue à s'appliquer. Les dépenses visant à protéger votre habitation contre le vol ou l'incendie donnent droit à une réduction d'impôts de 30 %. Les travaux doivent avoir été payés en 2014 et faire l'objet d'une attestation délivrée par l'entrepreneur. Le montant total de la réduction est plafonné à 750 € par habitation, mais peut être cumulé avec d'autres aides.