(Vous n'êtes pas identifié)

Ce produit n'est plus commercialisé, les conditions et le service clients restent garantis.
 

Testament et dernières volontés

Rédiger son testament

Seuls trois types de testaments sont reconnus par la loi :

  • le testament authentique, qui a été dicté à un notaire en présence de deux témoins ou d'un deuxième notaire. C'est le notaire qui l'écrit, procède à son enregistrement et le conserve dans son coffre. C'est la forme la moins souple car plusieurs personnes doivent être réunies pour valider son contenu, ce qui ne permet pas de le changer régulièrement.
  • le testament olographe, qui a été écrit, daté et signé de la main du testateur. Le testament doit également être enregistré. Ces quatres conditions suffisent à le rendre valable. Le plus gros risque est qu'un de ces éléments soit oublié, ce qui invalidera le testament. Les risques de pertes et de destruction sont aussi nombreux, étant donné que le document est conservé là où le testateur le souhaite. Le plus simple est de le confier à un notaire qui pourra pas la même occasion vérifier ses conditions de validité.
  • le testament international, qui peut être exécuté dans tous les pays. Il nécessite l'intervention d'un notaire, assisté de deux témoins.

Pour être valable, le testateur doit « être capable d'exprimer sa volonté » et le testament doit être « clair ». En résumé, cela signifie que la personne qui établit son testament doit être capable d'exprimer librement et valablement ses volontés et que le testament ne doit pas laisser de place à l'interprétation. Le rôle d'un notaire est ici important car il peut aider le testateur à rédiger correctement ses souhaits.

Consigner ses dernières volontés

Comme vous l'avez constaté, les formalités à régler lorsqu'un décès survient sont nombreuses et parfois compliquées. D'après les résultats de son enquête, un cinquième des personnes interrogées par Test-Achats ignoraient ce que le défunt aurait préféré comme obsèques.

Afin d'éviter à vos proches de devoir prendre des décisions parfois incertaines et compliquées, le plus simple est d'établir un document reprenant vos dernières volontés concernant vos funérailles. Il est possible de le faire sur notre site. Attention : seul un notaire peut donner une valeur légale à ce document.

Depuis février 2010, il est possible de déposer ses dernières volontés concernant son mode de sépulture à la commune.

 

Ce qu'on appelle ‘testament de vie' ou ‘déclaration anticipée' permet de consigner ses souhaits au sujet des soins médicaux que l'on souhaite ou pas recevoir en fin de vie si l'on n'est plus capable de prendre soi même une décision. Depuis 2002, ce document a une certaine valeur légale. Votre médecin pourra vous renseigner à ce sujet.

Plus d'infos sur le site de l'ADMD(association pour le droit de mourir dans la dignité) et de la RWS(recht op waardig sterven).

 

Imprimer